Le mouvement des coiffeurs "Coiffure en danger"

Le site d'offres de dernière minute

dédié à la coiffure, au bien-être et à la remise en forme

Le mouvement des coiffeurs "Coiffure en danger"

Le mouvement "Coiffure en danger"

Depuis peu, les professionnels de la coiffure sont confrontés à la vente de produits professionnels en libre service aux particuliers. Afin de sauver tout un métier, le mouvement "Coiffure en danger" a vu le jour sur les réseaux sociaux.
 

L'initiative de coiffeurs pour sauver leur métier
Depuis début 2014, plusieurs coiffeurs se sont associés afin de créer le mouvement "Coiffure en danger". Ce dernier a pour but de dénoncer les fabricants de produits de coiffure professionnels qui vendent désormais leurs produits sur Internet et à des grossistes alors que l'usage initial était exclusivement réservé aux professionnels de la coiffure.
Décidés à ne pas se laisser abattre et surtout à pointer du doigt les revendeurs particuliers qui entraînent une chute considérable de leur chiffre d'affaires, les coiffeurs ont créé ce mouvement qui a récemment été entendu par l'UNEC (Union Nationale des Entreprises de Coiffure) lors d'une rencontre début avril.
Depuis peu, la répression des fraudes commence à exprimer et à dénoncer ces revendeurs particuliers qui menacent le métier de la coiffure. Plusieurs groupes ont été mis en place sur les réseaux sociaux comme Facebook (sur l'initiative de Marc Thibault, coiffeur dans l'Est de la France) afin de mettre en avant le mouvement « Coiffure en danger » et proposer aux internautes de signer une pétition afin de permettre aux professionnels de la coiffure de ne plus avoir affaire à des revendeurs particuliers menaçant leur métier.

 

Le mouvement entendu par l'UNEC (l'ex FNC)

Le mouvement "Coiffure en danger" a été reçu par l'UNEC le 7 avril 2014 et il semblerait que les revendications des coiffeurs aient été entendues. En effet, l'UNEC, présidée par M. Stalter, a promis de se pencher très sérieusement sur le sujet.

D'après le compte-rendu de la rencontre, deux questions ont été soulevées "Existe-t-il une législation en vigueur prohibant une telle vente directe au consommateur? L’enjeu dans cette hypothèse serait de veiller à une application stricte de la règle par les pouvoirs publics. Est-il possible, du point de vue juridique de réglementer la vente directe des grossistes aux particuliers?

L’enjeu est ici d’étudier la faisabilité juridique d’une telle revendication.

L'UNEC se veut aussi médiatrice entre les salons de coiffures, les fabricants de produits professionnels et l'état.

Unec Union Nationale Entreprises de Coiffure

La répression des fraudes s'en mêle...

Le 30 mai, Mr Christophe Dore président de la FNC (Fédération National de la Coiffure de Haute Normandie),a rencontré les services de la répression des fraudes afin de pointer du doigt les salons de coiffure ne répondant pas à la réglementation et d'évoquer, par la même occasion, les récents problèmes de ventes de produits professionnels par des grossistes à des particuliers.

La répression des fraudes entend ces pratiques comme concurrence déloyale et attente à la santé publique. Elle va donc analyser les deux problématiques afin de rendre son jugement à la FNC Haute Normandie.

Dans le même temps, le président a proposé de mettre en place des services qui pourront venir en aide aux organisations professionnelles et aux entreprises relevant des métiers et services.

 

Retour
    • Identifiez-vous
    • Créer un compte
    • Mot de passe oublié?
    • Je suis un :
  •  reduced_logo_label (Proxi Beauté) Mot de passe oublié ?

    Pour recevoir un nouveau mot de passe par e-mail, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.
    • Etape 1
    • Etape 2
    • Etape 1
    • Etape 2
    240000 + 6453
    • Etape 1
    • Etape 2
    • Etape 1
    • Etape 2
    370000 + 2800 + 22
  • Impossible de créer votre compte

    Veuillez réessayer ultérieurement