Mark Bustos : le coiffeur généreux des sans abris

 
Vous avez déjà un compte
Identifiez-vous ci-dessous :
Mot de passe oublié ?
Pour recevoir un nouveau mot de passe par e-mail, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Proximag

Mark Bustos le coiffeur des SDF

Mark Bustos : le coiffeur généreux des sans abris.

 

C'est en 2012, lors d'un voyage aux Philippines, que Mark Bustos a commencé à coiffer les sans-domiciles. Heureux de cette nouvelle expérience, il a décidé de se lancer dans sa propre ville, New-York.

Il s'installe alors dans la rue et propose une coupe gratuite aux sans-abris sous le regard des passants à qui il souhaite montrer le bon exemple.

 

Un coiffeur motivé par la générosité

Sa principale motivation : sa générosité. Il lui dit lui-même : « Je veux faire une bonne action pour vous aujourd’hui ».

Ainsi, il offre ainsi de nouvelles coupes chaque dimanche aux sans-domiciles mais aussi aux personnes n'ayant pas les moyens. Ce jeune coiffeur exerce sa profession dans un salon très réputé de New-York et il est donc plutôt habitué à côtoyer des personnes aisées.

Pour autant, il n'en oublie pas les sans-abris et leur consacre tous ses dimanches !

Mark Bustos le coiffeur généreux

Le Styliste des SDF :

Grâce à ses bonnes actions, Mark Bustos est suivi par près de 90 000 internautes sur Instagram. Mais il est aussi connu pour exercer dans la rue.

Il réalise ses coupes directement dans des lieux publics afin d'être vu et d'inspirer dans la mesure du possible d'autres personnes à faire de bonnes actions pour les sans-abris.

Il est également suivi sur Facebook en tant que personnage public et la page n'hésite pas à mettre en avant le talent et la générosité du coiffeur.

 

Des souvenirs que Mark Bustos se plaît à raconter :

C'est lors d'un voyage dans sa famille aux Philippines en mai 2012 qu'il eut l'idée de louer le matériel d'un salon de coiffure local pour coiffer les enfants des quartiers sensibles de l'île.

De retour à New-York, il décida de reconduire cette expérience auprès des personnes sans domicile. Il coiffe tant à New-York qu'à Los Angeles, mais aussi au Costa Rica et jusqu'en Jamaïque !

« Je veux faire une bonne action pour vous aujourd'hui », dit-il. Ainsi, six personnes passent entre ses mains d'expert de la coiffure sans débourser un centime mais en acceptant de poser pour un avant/après sous l'objectif de son épouse qui leur sert ensuite un bon repas.

 

Cliquez sur la photo ci-dessous pour l'agrandir.

Parmi ses nombreux « clients du dimanche », certains l'ont plus marqué que d'autres.

Il confie intimement un de ses rencontres : « Il y a une personne dont je n'oublierai jamais le nom, Jemar Banks. Il était très silencieux pendant la coupe, jusqu'à ce que je lui montre à quoi il ressemblait quand j'eus fini. La première chose qu'il m'a dit c'est est-ce-que tu connais quelqu'un qui embauche ? ».

Et pour rien au monde le jeune homme ne souhaiterait arrêter son métier le dimanche.

A la question « Que feriez-vous si le dimanche était votre unique jour chômé ? », il répond modestement « Je veux faire une bonne action pour vous aujourd'hui ».